Choisir sa friteuse : classique ou sans huile ?

friteuse

Frites, bien sûr, mais aussi filets de poisson, beignets, nems… Les utilisations de la friteuse sont multiples et, pour cette raison, elle est devenue un des incontournables du petit électroménager. Comme tout appareil de ce type, la friteuse a beaucoup évolué depuis le premier modèle du genre.

La friteuse au fil des ans

La première friteuse électrique fut créée en Suisse en 1947 ; malgré sa simplicité (un corps de chauffe plongé dans l’huile), elle fut immédiatement adoptée au vu de sa commodité par rapport à la friteuse manuelle qui se posait simplement sur la flamme. Puis la cuve ronde ou ovale en émail blanc fut progressivement remplacée par une cuve inox.

Mais on doit quelques petites révolutions en matière de friteuse à Seb qui a conçu des modèles proposant des améliorations intéressantes.

  • 1967 : la première friteuse sans odeur grâce à son filtre perfectionné ;
  • 1995 : la première friteuse à cuve amovible et revêtement antiadhésif, simplifiant son nettoyage ;
  • 2003 : friteuse avec filtration automatique de l’huile ;
  • 2006 : la première friteuse sans huile.

Bien sûr, même si Seb tient le haut du pavé, il existe d’autres marques extrêmement fiables, dont Philips qui propose entre autres deux modèles d’une excellente qualité.

Avantages de la friteuse électrique

La friteuse électrique présente la même efficacité que la friteuse à gaz mais elle possède des qualités dont cette dernière est démunie.

  • Cuisson rapide, simple et contrôlée ;
  • écologique, surtout quand il s’agit d’une friteuse sans huile ;
  • inodore grâce au filtre anti-odeur ou à l’absence d’huile ;
  • aisée d’entretien, la majorité des modèles comportant une cuve amovible compatible lave-vaisselle ;
  • intéressante à l’usage sur le plan financier : la montée rapide en chauffe et le prix de l’élecricité par rapport à celui du gaz compensent le prix d’achat de l’appareil ;
  • plutôt sécurisante pour les modèles comportant des parois froides.

Principe de fonctionnement de la friteuse

L’huile contenue dans la cuve est chauffée par un système de bobines. L’huile atteint très vite son point d’ébullition grâce à la rapidité de montée en chauffe de cette résistance. La partie basse de la friteuse comporte une zone froide servant de réceptacle aux petits morceaux d’aliments qui se détachent en cours de cuisson, leur évitant ainsi de brûler dans l’huile : le bain d’huile s’altère moins vite et le nettoyage de la cuve est simplifié.

Outre ces deux éléments indispensables, il existe des spécificités propre à chaque modèle.

Choisir sa friteuse

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour le choix d’une friteuse mais, comme pour tout achat nécessitant un certain budget, l’on se penche d’abord sur le prix.

1) Le prix

La friteuse n’échappe pas à la règle qui veut que, dans le domaine du petit électroménager, on est généralement confronté à une gamme de prix très étendue. Et là aussi on doit choisir entre des marques totalement inconnues à plus ou moins bas prix et des noms réputés aux tarifs nettement plus élevés.

Il ne faut pas perdre de vue que si « les marques coûtent cher », comme on l’entend dire couramment, c’est en réalité le savoir-faire de la marque que l’on paie. Et ce savoir-faire inclue entre autres une notion de solidité, donc de durabilité. Une friteuse n’étant pas le genre d’article que l’on change tous les trois mois, il peut être intéressant (et rentable au bout du compte) de s’orienter vers un modèle peut-être plus onéreux à l’achat mais qui nous assurera des années de bons et loyaux services dans des conditions d’utilisation optimales.

2) La capacité

Elle va de 1,5 litre à 5 litres d’huile pour les modèles semi-professionnels ; la capacité en frites, quant à elle, varie de 500 grammes à 1,5 kg pour les plus volumineux. Pour une grande famille, il est évident qu’il vaut mieux s’orienter vers un grand modèle. Pour les autres, il faut tenir compte de deux choses :

  • éviter une friteuse plus importante que vos besoins ; l’huile devant être changée régulièrement, vous vous trouveriez face à un gâchis inutile ;

  • une friteuse trop petite se trouvera surchargée si vous voulez faire une quantité de frites importante et la cuisson de ces dernières s’effectuera mal ; pour cette raison, vous devez donc vous référer à la capacité conseillée et non à la capacité maximale.

3) La puissance

C’est d’elle que dépend la rapidité de chauffage de l’huile, sachant toutefois que plus elle est élevée plus elle consomme d’énergie. Une cuisson rapide procure des aliments croquants et non gorgés d’huile. C’est d’autant plus important si vous faites frire des aliments surgelés non décongelés qui nécessitent une remontée de chaleur rapide. Une puissance de 2000 watts nous semble un bon compromis.

4) Le filtre

Egalement très important pour éviter le dégagement d’odeur dans toute la maison. Les systèmes de filtrage sont très variés, allant du plus basique au plus sophistiqué.

  • le filtre fixe : c’est celui que l’on trouve sur les modèles d’entrée de gamme mais son efficacité laisse la plupart du temps à désirer ;
  • le filtre permanent, amovible et dont certains passent au lave-vaisselle, retient plutôt bien les odeurs ;
  • le filtre à cartouche est performant ; le prix des cartouches de rechange doit être intégré dans votre budget friteuse, tenez donc compte de la durée de vie de la cartouche ;
  • le filtrage automatique, avec une qualité de filtre remarquable, équipe des modèles haut de gamme ;
  • le système « condensor » représente le nec plus ultra du filtrage ; les vapeurs de graisse et d’huile sont condensées et transformées en eau ; cette dernière est récupérée dans un tiroir réfrigéré qu’il suffit simplement de vider après cuisson.

5) La cuve

Elle peut se présenter sous deux formes : fixe ou amovible. Nous conseillons sans hésiter une cuve amovible. Vous éviterez ainsi des manipulations périlleuses pour vidanger l’huile et le nettoyage s’en trouvera simplifié.

6) Les options

  • Le hublot évite l’ouverture du couvercle pour vérifier la cuisson : limite les risques de projection d’huile et la propagation des odeurs.
  • Le minuteur : qu’il soit électronique, sonore ou digital, il est d’une grande utilité pour la précision du temps de cuisson.
  • Le thermostat réglable permet d’ajuster la température au type d’aliment.
  • La cuisson automatique : il suffit simplement de sélectionner l’aliment choisi pour que température et durée de cuisson s’adaptent automatiquement.
  • La touche booster : pour cuire très rapidement un aliment passant directement du congélateur à la friteuse.
  • Les parois froides évitent tout risque de brûlures au contact de ces dernières ; à privilégier si la famille comporte des enfants.

7) L’entretien

La majorité des modèles est démontable et possède des accessoires compatibles lave-vaisselle.

Un cas à part : la friteuse sans huile

Le modèle le plus connu -et le premier à avoir été commercialisé- est la friteuse Seb Actifry. Le terme « sans huile » n’est d’ailleurs pas tout à fait exact puisque son fonctionnement nécessite tout de même une cuillère d’huile dans certains cas. Elle présente de gros avantages par rapport à une friteuse classique.

  • Economique : pas d’huile du tout dans le cas de frites surgelées et seulement une cuillère pour des frites maisons.
  • Diététique grâce à une cuisson sans graisse ; quand une cuillère d’huile est nécessaire vous pouvez, contrairement à la friteuse classique, utiliser l’huile de votre choix.
  • Rapide : plus besoin d’attendre le chauffage de l’huile, la résistance située à l’arrière du panier amène les frites à température.
  • Sécuritaire : aucun risque de brûlures par projections d’huile ou basculement de l’appareil.
  • Facile à entretenir : pas d’huile à vider et le nettoyage s’effectue d’un simple coup d’éponge ou au lave-vaisselle.
  • Inodore ou presque : l’absence d’huile élimine ou à tout le moins limite très fortement les odeurs de friture.
  • Multifonction : la majorité des friteuses sans huile ne se limite pas à la cuisson des frites ; légumes, fricassées et autres préparations y sont tout à fait à leur place.

Autant d’avantages ne peuvent aller sans au moins un inconvénient qui s’avère être son prix élevé. En outre, quelques utilisateurs trouvent les frites cuites sans huile moins savoureuses mais cette appréciation relève du goût personnel de chacun.

Conclusion

Que vous optiez pour un modèle classique ou sans huile, votre friteuse vous deviendra très vite indispensable, surtout si vous vous orientez vers un appareil relativement haut de gamme et appartenant à une marque reconnue.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*