Comment sélectionner sa machine a pates

machine a pates

Nous vivons une époque où le « fait maison » est de plus en plus privilégié. Alors entre la sorbetière, la yaourtière et le cuiseur à riz, pourquoi ne pas caser aussi une machine à pâtes? Les pâtes fraîches possèdent un goût inimitable et ne requièrent qu’un minimum d’ingrédients pour leur fabrication, à savoir de la farine, des oeufs, du sel et de l’eau.

Une fois au courant que ce ne sont pas les ingrédients qui nous ruineront, on se pose la question de connaître le prix de la machine en elle-même. Et là, une réponse qui n’en est pas une s’impose : ça dépend! Une machine manuelle est largement abordable alors qu’une machine électrique, donc semi-automatique, est plus onéreuse. Le choix se fera en fonction de votre budget et du rythme auquel vous avez l’intention de l’utiliser. La manuelle nécessite un peu plus d’huile de coude mais vous procure la satisfaction d’effectuer vous-même la totalité de la préparation ; et pour peu que vous ayez des enfants, dont c’est généralement le plat de prédilection, elle sera vite amortie.

Comment se présente une machine a pates?

1) La machine manuelle

Elle se compose de deux cylindres tournant en sens inverse entre lesquels on fait passer le pâton pour l’aplatir. Ce laminoir se règle à l’aide d’un bouton permettant un écartement plus ou moins important entre les deux rouleaux. Les graduations vont généralement de 1 à 7 ou à 9 selon les marques. Plus le chiffre est élevé, plus votre pâte sera fine. On commence par la graduation la plus basse et on l’augmente progressivement pour abaisser la pâte à l’épaisseur souhaitée selon l’usage qu’on lui destine.

Un serre-joint à vis permet de fixer la machine au plan de travail et le laminoir est actionné par une manivelle. Divers accessoires permettent de donner à vos pâtes des formes variées.

2) La machine électrique

La machine à pâtes électrique peut se présenter sous deux formes :

  • Un look identique à la machine manuelle mais avec un moteur à la place de la manivelle. Les accessoires sont les mêmes que sur une machine manuelle. Avec ce type d’appareil, vous fabriquez vous-même votre pâte, elle n’assure que la découpe, comme la manuelle, mais en moins fatigant.
  • une machine comportant une cuve et qui fait pratiquement tout à votre place puisqu’elle effectue également le pétrissage. Entièrement automatique, elle ne nécessite votre intervention que pour positionner le disque de découpe adéquat et passer du mode pétrissage au mode extrusion en un seul geste.

Les avantages d’une machine à pâtes

Outre le plaisir de consommer ses propres préparations, la machine vous laisse le choix de l’épaisseur, de la consistance et de la forme de vos pâtes. Vous pouvez varier les farines (blé, sarrasin, semoule de blé…), les colorer à votre gré épinard, poivron, safran…) et même tenter des expériences nouvelles.

Il est bien sûr possible de fabriquer des pâtes maison sans machine. Mais le découpage au couteau, à la roulette ou à l’emporte-pièce s’effectue parfois avec quelques tâtonnements alors que la machine assure une découpe régulière, donc une cuisson homogène.

Pour fabriquer une quantité importante de pâtes, la machine électrique vous soulage du pétrissage qui, au bout d’un moment finit par être un peu fastidueux. Elle vous délivre également de la corvée de nettoyage lié à la réalisation d’une pâte sur le plan de travail.

Critères de choix d’une machine à pâtes

1) Les accessoires

  • Les grilles et moules doivent être suffisamment nombreux et divers pour vous permettre de varier les formes de vos pâtes.
  • Des roulettes cannelées et cuillères à doser sont fortement conseillées.
  • Le séchoir à pâtes, même s’il n’est pas indispensable, facilite grandement la tâche. Il peut être en bois ou disposer de pieds en métal et de bras en plastique. Le nombre de bras varie selon les modèles mais, en général, le séchoir dispose de 12 à 16 bras d’une longueur de 15 à 20 cm ; il s’utilise comme un séchoir à linge, en y déposant les pâtes sans qu’elles se chevauchent. Les pâtes ayant parfois tendance à coller lors du séchage, il est plus prudent de fariner légèrement les bras. Choisissez de préférence un modèle équipé de l’accessoire servant à transporter les pâtes de la machine jusqu’au séchoir.

Il vaut mieux vous orienter vers un modèle comportant la plus d’accessoires possibles. En effet, si vous devez les acheter séparément, ils augmenteront considérablement le prix de votre machine.

2) Le matériau

Choisissez de préférence une machine à pâtes chromée ou en inox. Ces matériaux sont beaucoup plus durables que le plastique. En outre elles sont mieux adaptées au milieu alimentaire et disposent généralement d’un système de sécurité.

3) L’entretien

Certains modèles se lavent alors que d’autres doivent simplement être essuyées et farinées après utilisation, ce qui est un gage de longévité. Si toutefois vous optez pour un modèle lavable, veillez à ce que les parties amovibles soient compatibles lave-vaisselle.

4) La capacité (dans le cas d’une machine électrique) et les dimensions

Une machine à pâtes, surtout électrique, peut s’avérer lourde et encombrante. Tenez compte de votre espace de rangement lors de son achat. La capacité pouvant aller de 300 gr à 1 kg, choisissez celle qui correspondra à vos besoins réels.

5) La notice

Même si cela semble une évidence, assurez-vous qu’elle soit claire et explicite. Rien de pire que de reléguer un appareil au fond d’un placard pour cause de notice incompréhensible. Pour une machine électrique, veillez à ce qu’elle comporte également des recettes appropriées. En effet, il peut y avoir des caractéristiques très différentes d’une machine à l’autre et ce qui fonctionne pour l’une ne sera pas forcément valable pour une autre.

Les marques

Plusieurs fabricants commercialisent des machines à pâtes mais trois grandes marques se partagent vraiment le marché.

  • La marque italienne Marcato est une référence en la matière. Elle propose plusieurs modèles mais le plus vendu (et le plus copié) est sans conteste le modèle Atlas 150. C’est une machine manuelle mais sur laquelle on peut adapter un petit moteur électrique de 100 watts.
  • La machine à pâtes Imperia 100 concurrence sérieusement Marcato. Robuste, donc d’une durée de vie intéressante, elle est en outre très simple à utiliser.
  • La machine à pâtes Lagrange (électrique) assure la totalité de la préparation du pétrissage à l’extrusion. Elle n’offre pas moins de 9 disques différents permettant ainsi d’obtenir une grande variété de formes.

Conclusion

Pour les amateurs de cuisine italienne, la machine à pâtes peut donc s’avérer un investissement intéressant. Et si dans notre esprit on associe automatiquement la machine à pâtes aux pates fraîches, il ne faut pas oublier qu’elle permet également de réaliser des pâtes sèches bien meilleures que les pâtes industrielles : il suffit simplement de les laisser sécher plus longtemps.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*