Comparatif thermometre de cuisson

Si l’on connaît la fonction du thermomètre de cuisson, à savoir s’assurer de la température à coeur d’un aliment, on est souvent plus embarrassé au moment de faire un choix parmi tous les modèles proposés. Il est vrai que l’on trouve de tout, depuis l’ustensile à la limite du gadget jusqu’au thermomètre professionnel, et à tous les prix. Pour vous aider dans votre choix, nous allons vous présenter ici quatre thermomètres de cuisson ayant fait leurs preuves et un modèle sur lequel les avis sont très partagés.

1) Thermometre de cuisson Mastrad F73000

thermosonde mastrad

Caractéristiques

  • Dimensions : 12 x 2 x 7,5 cm
  • Matière : boîtier ABS, câble et sonde inox, poignée silicone
  • Graduations de 30° à 210°
  • Minuteur avec alarme
  • Fonction marche/arrêt
  • Compatible barbecue et casseroles mais pas sur plaque à induction.

Fonctionnement

Le thermomètre de cuisson Mastrad F73000 dispose d’un clavier préprogrammé permettant de sélectionner la température de cuisson (bleu, saignant, à point, bien cuit) selon le type de viande . Si toutefois les températures ne vous convenaient pas (surtout au niveau du boeuf où elles semblent avoir été surestimées), vous pouvez les reparamétrer. La première utilisation est un peu laborieuse si l’on ne suit pas attentivement le mode d’emploi, surtout pour positionner les symboles d’affichage sur l’écran, mais elle est très simple par la suite : elle consiste à planter la sonde dans la viande, laisser passer le cordon par la porte du four et effectuer son choix sur le clavier.

Le boîtier s’aimante à l’extérieur du four et la longueur du câble est suffisante pour le fixer à bonne distance de la source de chaleur. Ce modèle ne se limite pas à la cuisson des viandes. Il est également idéal pour la patisserie, la confiserie, les confitures, la préparation du foie gras maison. La montée en température se suit en temps réel et un avertisseur sonore prévient lorsque la température programmée est atteinte. Enfin, ce thermomètre fait également office de minuteur.

Notre avis

Le thermomètre Mastrad F73000 présente un excellent rapport qualité/prix et sait très vite se rendre indispensable en tant qu’ustensile polyvalent.

2) Thermomètre de cuisson Electronique Birambeau

thermometre de cuisson birambeau

Le thermomètre de cuisson électronique Birambeau est plutôt basique d’apparence : un corps en plastique noir, une sonde en acier inox, deux boutons au niveau de l’écran de lecture, le tout dans un étui de rangement. Malgré ce design ultra simple, il est d’une redoutable efficacité. Voyons déjà ce qu’il propose.

  • Un bouton ON/OFF, pas toujours présent sur ce type d’ustensile et pourtant très appréciable.
  • Un bouton HOLD pour maintenir l’affichage de la température.
  • Un grand écran digital offrant une bonne lisibilité.
  • Une sonde inox de 12,5 cm ; sa pointe, extrêmement effilée, pénètre très facilement les aliments les plus durs.
  • Graduation de -50°C à +300°C.
  • Précision de 0,1°C.
  • Etui de rangement clipsable.

Au niveau de l’utilisation, le thermomètre de cuisson électronique Birambeau offre le grand avantage de pouvoir mesurer la température de toutes sortes d’ingrédients : viandes et volailles, bien sûr, mais également les liquides et tout ce qui se rapporte à la confiserie et la patisserie (sirop, caramel, chocolat, lait, oeufs, etc…). Quand on sait l’importance de la température au degré près dans certaines préparations, on réalise qu’un thermomètre aussi précis est une bénédiction.

Le fonctionnement est ultra simple et rapide : un clic sur le bouton pour l’allumage et, dès que le 0 s’affiche, il est opérationnel ; la température de l’ingrédient apparaît au bout de 10 secondes. Très léger, il se manipule aisément et se range en un tour de main dans son étui. A noter que ce dernier est percé d’un petit trou à son extrémité, ce qui évite la condensation.

Le point légèrement négatif est lié à la taille de la sonde, un peu courte dans une casserole de taille moyenne. En contrepartie, cet ustensile est peu encombrant et très facile à ranger dans un tiroir.

Notre avis

Le thermomètre de cuisson électronique Birambeau est à recommander, tant par son prix que par ses performances.

3) Rösle Thermomètre gourmet

thermometre culinaire rösle

Pour ceux qui l’ignoreraient, signalons que Rösle est une marque allemande existant depuis 1888 et qui s’est spécialisée dans les ustensiles de cuisine à partir de 1903. C’est dire si cette société connaît son métier, d’autant plus qu’elle utilise l’acier inoxydable 18/10 depuis les années 1930.

Le Rösle Thermomètre gourmet se présente de façon à la fois simple et élégante :

  • un écran numérique affichant la température en degrés Celsius ou Fahrenheit ;
  • une échelle de température allant de -40°C à +200°C ;
  • une précision au degré près ;
  • une aiguille de 12 cm ;
  • un poids plume de 35 grammes.

Le mode de fonctionnement du Rösle Thermomètre gourmet est identique à celui de tout thermomètre électronique de cuisson. La température s’affiche quelques secondes après avoir piqué l’aliment ou plongé l’aiguille dans le récipient. Il est à noter que cet ustensile s’utilise aussi bien pour des aliments solides (viandes, légumes) que pour des liquides. Ainsi peut-il servir à s’assurer de la bonne température d’un vin avant dégustation.

On peut regretter que ce thermomètre ne dispose pas d’un bouton marche/arrêt, mais c’est une caractéristique commune à beaucoup de thermomètres de cuisson. Son prix est un peu plus élevé que certains modèles du même type, mais au vu de la fiabilité de la marque (tous les produits Rösle sont garantis à vie), il faut bien reconnaître que la qualité a souvent un prix.

Notre avis

Le Rösle Thermomètre gourmet est simple, efficace et aussi élégant que peut l’être un thermomètre. Il mérite donc tout à fait de retenir votre attention.

4) Lacor Thermomètre Electronique

thermometre electronique lacor

La première chose qui frappe est le prix défiant toute concurrence du Lacor Thermomètre Electronique. On se dit que pour une somme si minime il ne doit pas être très performant et puis, à l’usage, on est agréablement surpris. Il faut dire que le fabricant, Lacor Menaje Profesional S.L, fournit les professionnels de la cuisine depuis plus de 60 ans et qu’il a eu l’heureuse initiative d’adapter ses ustensiles à l’usage domestique.

Présentation

  • Matériau : plastique pour le corps et le capuchon protecteur, acier inox pour la sonde ;
  • écran LCD avec affichage de la température en degrés Celsius ou Fahrenheit ;
  • bouton marche/arrêt ;
  • bouton « HOLD ».

Utilisation

Le bouton de marche/arrêt permet une mise en route instantanée du Lacor Thermomètre Electronique. Pas d’inquiétude si vous oubliez de l’actionner après utilisation : le thermomètre s’éteint automatiquement au bout de quelques instants, garantissant ainsi l’économie de la pile. Le bouton « HOLD » sert à bloquer la température affichée pour permettre de la consulter hors du four après avoir retiré l’ustensile de la viande. Rappelons au passage qu’il n’est pas prévu pour séjourner dans le four durant la cuisson. Enfin le 3ème bouton sera utilisé si vous souhaitez basculer des degrés Celsius aux degrés Fahrenheit et inversement.

Ce thermomètre offre une amplitude de -40°C (permettant donc de vérifier la température dans un congélateur, à +230°C, température maximale de cuisson de certains aliments. L’affichage est quasi instantané et l’embout pointu permet de piquer un aliment à coeur sans risque de l’abîmer. Enfin le capuchon comporte un cordon permettant de suspendre le thermomètre à son cou pour l’avoir à portée de main dès que nécessaire.

Nous retrouvons le défaut inhérent à la majorité des thermomètres électroniques : une sonde un peu courte pour les grosses casseroles et une certaine sensibilité à la vapeur d’eau.

Notre avis

Le Lacor Thermomètre Electronique présente un très bon rapport qualité/prix : simplicité, performance et qualité de finition irréprochable.

5) Lacor Thermomètre Numérique avec Sonde

thermosonde cuisson lacor

Le Lacor Thermomètre Numérique avec Sonde appartient à ces modèles qui sont soit encensés soit décriés. Est-ce dû au fait que certains utilisateurs sont tombés sur une mauvaise série, ce qui peut se produire au niveau de n’importe quel appareil d’électroménager? Y a-t-il une différence d’appréciation selon qu’il s’agisse de consommateurs habitués à ce type d’appareil ou à des novices? Quoiqu’il en soit, nous avons décidé de vous en parler afin que vous tâchiez de faire la part des choses par vous-même.

Présentation

Le Lacor Thermomètre Numérique avec Sonde se présente sous la forme d’un boîtier comportant diverses indications dont la principale, celle que l’on attend de tout thermomètre de cuisson, est la température de l’aliment. Cette dernière est mesurable de 0°C à 300°C (32°F à 572°F). Cela signifie qu’en l’absence de températures négatives il n’est pas utilisable pour un congélateur mais qu’il atteint des températures extrêmes au niveau de la cuisson.

Ce modèle appartient à la catégorie des thermomètres à lecture instantanée. Cela signifie qu’il suffit de planter la sonde dans l’aliment à surveiller et de poser le boîtier sur le plan de travail pour avoir la température en temps réel.

Quand la température requise est atteinte, vous êtes prévenu par une alarme sonore. Très utile pour les distraits! Il est à noter que les températures de cuisson des viandes sont préprogrammées, ce qui est un atout précieux pour les cuisiniers amateurs.

Ce thermomètre offre également une fonction chronomètre qui peut présenter une certaine utilité pour des cuissons exigeant un minutage précis.

Les inconvénients

  • Notice microscopique : effectivement, même avec un regard perçant, déchiffrer le mode d’emploi relève de l’épreuve de force ; ce dernier gagnerait également à être un peu plus détaillé.
  • L’alarme de température préprogrammée ne peut être modifiée, ou alors la notice omet d’indiquer la manipulation à effectuer.
  • Le volume sonore serait à revoir : bip plutôt pénible à l’appui sur chaque touche et sonnerie de température maximale particulièrement stridente (non ajustable).

Les avantages

  • Thermomètre fiable aussi bien pour les cuissons vives que pour les plats mijotés tant en températures qu’en durées : la confection du foie gras ou d’une meringue italienne deviennent ainsi un jeu d’enfant.
  • Bonne longueur de câble permettant de placer le boîtier suffisamment loin de la source de chaleur.

Conclusion

Au niveau des thermomètres de cuisson à sonde, nous avons eu un véritable coup de coeur pour le Mastrad F73000 en raison de sa polyvalence. En ce qui concerne les thermomètres électroniques, le Birambeau emporte notre adhésion pleine et entière pour sa précision au dixième de degré près.

2 Responses to “Comparatif thermometre de cuisson”

Read below or add a comment...

  1. C pelletier says:

    Bonjour

    Je souhaite acheter un thermomètre de cuisson. J’ai lu avec attention votre comparaison sur les differents produits, malheureusement vous ne parlez pas de la compatibilité ou non avec les plaques à induction. Auriez vous un produit à me conseiller pour ce type de cuisson ? Merci

    C Pelletier

  2. laurentj38 says:

    Bonjour,
    J’aime faire la pâtisserie qui demande de la précision, mais ma formation d’électronicien fait prendre du recul sur la soit disant « précision » des thermomètres 😉
    Il ne faut pas confondre précision et indication (nombre de digit avant/après la virgule).
    L’indication (l’affichage) est le nombre de chiffre avant et/ou après la virgule.
    La précision est liée à l’incertitude de mesure et à la capacité au thermomètre à vous donner la bonne température.
    Hors la précision coûte cher et est rarement indiqué par les fabricants (sauf appareil pro ou haut de gamme).
    Pour exemple, vous pouvez avoir un appareil A avec 1 chiffre après la virgule (affichage ou indication au 10eme de degré) et une précision de l’appareil à +/-5% donc lorsque vous lirez 100,0°C votre température sera entre 95°C et 105°C. Alors que le 2eme appareil B n’a pas de chiffre derrière la virgule, mais une précision à +/-2% et là pour 100°C affiché votre température réel sera entre 98°C et 102°C. –> Alors choix A ou choix B ?
    Et sincèrement pour une meringue Italienne, un foie gras rosé, un rôti saignant…. a ton réellement besoin du chiffre après la virgule ? je ne dirai pas la même chose pour une balance lorsqu’il faut peser 2gr de sel, mais c’est un autre sujet.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*