Cuiseur de riz Tristar

Lors de l’achat d’un produit, on a généralement tendance à penser que plus le prix est élevé meilleure est la qualité. C’est trop souvent oublier que dans une grande marque on paye certes la qualité, mais également le nom. Il est donc tout à fait possible de trouver un très bon produit à prix très raisonnable comme nous allons le voir avec le cuiseur à riz Tristar.

cuiseur a riz RK 6111 tristar

Tristar n »étant pas parmi les sociétés les plus connues, il peut être utile d’en faire une petite présentation. Créée en 1977 et basée aux Pays-Bas, Tristar possède des filiales dans plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Chine. Les valeurs de la marque se résument en trois mots : accessible, fiable et entreprenante.

Au vu du prix du Rice Cooker Tristar on ne s’attend pas au fin du fin des cuiseurs à riz et à l’arrivée on a une excellente surprise. Déjà le look en est attrayant contrairement à bon nombre de modèles de base : un corps inox rond avec socle, poignées, couvercle et interrupteur noir. Son esthétisme permet tout à fait de le laisser bien en vue sur le plan de travail.

Parce que le choix d’un cuiseur à riz se fait généralement en fonction de sa capacité, Tristar a eu l’intelligence de proposer son modèle en 3 tailles :

  • 1 litre avec une puissance de 400 watts ;
  • 1,5 l ; puissance 500 watts ;
  • 2,5 l ; puissance 900 watts.

Caractéristiques

  • Fonction maintien au chaud
  • cuve amovible
  • interrupteur cuisson / maintien au chaud avec témoin lumineux
  • couvercle transparent avec ouverture vapeur
  • indicateur de niveau maximum
  • hublot de contrôle
  • arrêt automatique en fin de cuisson et en cas de fonctionnement à sec

Concrètement, qu’apportent ces diverses caractéristiques?

Il n’y a rien de différent au fonctionnement du rice cooker Tristar par rapport à ses petits copains et l’on regrette comme sur la majorité de ces appareils l’absence de bouton marche/arrêt. On s’aperçoit aussi en fin de cuisson que, en raison du chauffage par le fond, une fine galette de riz grillée s’est formée au fond de la cuve. On réalise que le riz doit être bien lavé avant la cuisson pour éviter la formation d’une pellicule d’amidon au fond de la cuve. D’accord, il n’offre pas de panier vapeur, mais à la base on était en quête d’un cuiseur de riz, pas d’un cuit vapeur.

Mais ces petits inconvénients sont vite effacés devant les nombreux avantages offerts, outre la facilité d’utilisation et la simplicité de l’appareil. La cuve est amovible? Amenons-la donc directement sur la table pour en faire le plat de service : ce sera toujours un récipient de moins à laver! Et pourquoi ne pas élargir son utilisation à autre chose que le riz, surtout quand on possède le grand modèle (qui, soit dit en passant, monte très vite en chauffe étant donné sa puissance)? Les artichauts, grands occupeurs d’espace, s’y sentiront parfaitement à l’aise ainsi que beaucoup d’autres légumes.

Il existe divers cuiseurs de riz d’excellente qualité ; on trouve sans mal des rice cookers à des prix très abordables. Mais le Tristar a l’art et la manière de cumuler les deux et, une fois en sa possession, on se demande comment on a pu s’en passer jusque là.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*