Imperia 100 : une machine a pates italiennes

De générations en générations les Italiens se transmettent l’art de préparer et cuisiner les pâtes.Quand une société italienne se lance dans la fabrication d’une machine à pâtes et que cette dernière est toujours parmi les plus vendues depuis des décennies et des décennies, alors on se dit qu’on peut faire confiance les yeux fermés à la machine à pâtes Imperia 100.

imperia 100

Réussir à allier une production industrielle en terme de quantité à un savoir-faire artisanal en terme de qualité peut sembler un pari fou. Et pourtant la société Imperia l’a réussi qui, depuis sa création en 1932, est devenue une des références incontournables en matière de machines à pâtes. Bien qu’exportant actuellement dans 77 pays, elle n’a pas cédé à la mode de la délocalisation et continue à fabriquer ses appareils en Italie, avec des matières premières et du personnel italiens et en ayant conservé les bonnes vieilles méthodes qui ont assuré son succès.

La qualité première de la machine à pâtes Imperia 100 est la robustesse. Elle se présente simplement, comme toute bonne machine à pâtes n’ayant nullement besoin de « tape-à-l’oeil » pour être efficace :

  • corps en acier chromé comportant un laminoir permettant d’abaisser la pâte en 6 épaisseurs différentes (de 0,3 à 2,5 mm) et de préparer des feuilles à lasagnes ;
  • manivelle pour actionner la machine ;
  • serre-joint pour fixer l’appareil à la table ;
  • accessoire de découpe Duplex pour la fabrication de tagliatelles et fettuccine.

Voilà pour ce qui est fourni à l’achat. Si cela peut sembler basique, bien que l’indispensable soit présent, la machine à pâtes Imperia 100 réserve une surprise, à savoir la multiplicité des accessoires en option permettant de fabriquer un grand nombre de types de pâtes : spaghetti, ravioli, lasagnette, cheveux d’ange, pappardelle, gnocchis, ainsi que tous les dérivés des formes précédemment citées. A noter que Imperia est l’un des très rares fabricants à proposer un accessoire à gnocchis.

Bien sûr, ces accessoires augmentent d’autant le prix de revient de la machine mais vous permettent également de n’acquérir que ceux qui vous intéressent vraiment. Et nous savons bien que le plaisir du fait maison nécessite un minimum d’investissement.

Une autre acquisition qui s’avère sinon indispensable mais extrêmement utile est un séchoir à pâtes. Disposées sur les bras du séchoir, ces dernières ne s’agglutineront pas et elles n’absorberont pas trop d’eau en cours de cuisson, la pâte ayant légèrement durci.

Un petit mot concernant l’entretien de la machine à pâtes Imperia 100. Comme pour toute machine manuelle, le nettoyage s’effectue à sec à l’aide d’un pinceau. Les professionnels italiens ont pour habitude de la saupoudrer ensuite de farine, ce qui semble allonger leur durée de vie. Si leur machine à pâte s’en porte bien, pourquoi pas la vôtre?

Ce qui nous plait et le reste

Avantages :

  • la simplicité d’utilisation ;
  • la robustesse et la durée de vie ;
  • la possibilité de choisir entre 6 épaisseurs différentes ;
  • le prix plutôt abordable.

Inconvénient :

  • l’obligation d’acheter un certain nombre d’accessoires en option pour varier les types de pâtes (mais cet inconvénient n’est pas spécifique à la marque).

Notre avis

Inutile de se lancer dans un long panégyrique : le fait que la machine à pâtes Imperia 100 se vende à autant d’exemplaires depuis si longtemps et soit totalement plébibiscitée par les utilisateurs est la plus parlante des conclusions.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*