Le petit guide d’achat de la Balance de Cuisine

balance de cuisine

La balance existe depuis l’Antiquité (on parlait alors d’étalon de mesure) mais ce n’est qu’au XVIIème siècle qu’elle fut révolutionnée avec l’idée de Roberval : placer les plateaux au-dessus du fléau alors qu’ils se positionnaient en-dessous jusque là. Au XVIIIème elle devient un instrument beaucoup plus précis sous l’impulsion de Lavoisier qui l’adapte aux laboratoires. A la fin du XIXème siècle, la balance avec cadran graduée et aiguille fait son apparition et elle n’aura de cesse d’évoluer jusqu’aux modèles électroniques que nous connaissons actuellement.

A quoi sert vraiment une balance de cuisine?

Une balance de cuisine, me direz-vous, étant faite pour peser, il n’y a pas lieu de se livrer à des comparatifs pointus entre les divers modèles. Effectivement le système est simple mais certains détails peuvent faire la différence au moment de l’utilisation selon les besoins de chacun.

Si les proportions de certaines recettes peuvent se calculer à vue d’oeil, la précision s’impose pour d’autres. N’espérez pas reproduire à l’identique les recettes des grands chefs si vous ne collez pas étroitement aux proportions. Quant à la patisserie, une différence de quelques très peu de grammes suffit à transformer le plus moelleux des gâteaux en quelque chose d’immangeable.

Une balance de cuisine est également indispensable dans le cadre d’un régime, surtout si ce dernier est lié à un état de santé.

Le grand débat en matière de balance de cuisine est -et restera toujours : mécanique ou électronique? Chacune présente ses avantages et ses inconvénients.

1) La balance de cuisine mécanique

Ses avantages

  • En règle générale elle est plutôt esthétique, jouant sur le côté rétro ou, au contraire, très moderne. Elle peut s’intégrer parfaitement dans la cuisine en tant qu’élément de décoration.
  • Ne nécessitant ni piles ni alimentation électrique, elle est toujours opérationnelle ; les risques de panne sont extrêmement limités sur ce type d’appareil.
  • Usage et nettoyage très simples, durée de vie quasi illimitée.

Ses inconvénients

  • On devrait plutôt dire « son » inconvénient car il n’en existe qu’un à ma connaissance : som manque de précision pour les petites quantités. Le taux d’erreur avoisinnant 15 grammes, si cela n’a pas d’incidence sur une préparation requérant 450 grammes de farine, il s’avère beaucoup plus délicat de mesurer les 25 grammes de sucre que demandent votre recette.

2) La balance électronique

C’est un modèle particulièrement en vogue, d’autant que certaines d’entre elles proposent diverses fonctionnalités.

Ses avantages

  • Le plus grand est sa précision au gramme près, la réussite de bon nombre de recette reposant sur un poids précis d’ingrédients.
  • Les fabriquants apportent de plus en plus d’attention au design de la balance électronique qui, d’ustensile purement utilitaire à ses débuts, se fait maintenant objet d’ornement.

Ses inconvénients

  • L’obligation d’avoir toujours des piles de rechange sous la main pour éviter la mise hors service brutale de l’appareil.
  • Les risques inhérents à tout matériel électronique susceptible de tomber en panne sans prévenir.

Outre les modèles classiques de balance de cuisine, vous avez également la possibilité de vous orienter vers des articles plus spécifiques.

1) La balance murale

Conçue pour les espaces restreints, elle représente une bonne solution « gain de place » : pas d’occupation du plan de travail ni d’encombrement des placards. Généralement le plateau se rabat verticalement pour optimiser son rangement.

Ses inconvénients

  • La pesée maximale est limitée à 3 kg contre 5 kg pour la majorité des modèles classiques.
  • Si l’on dépose le moindre objet sur son plateau, c’est le dérèglement définitif assuré.
  • Esthéhiquement, elle laisse souvent à désirer.

La balance murale restera donc un choix par défaut.

2) La balance diététique

Plus ou moins perfectionnée selon les modèles (et donc plus chère à mesure que les fonctionnalités augmentent), c’est un choix à conseiller dans le cadre d’un régime ou d’un suivi médical. Elle peut aller de l’estimation approximative des calories d’une préparation jusqu’à l’évaluation des lupides, glucides et autres composants d’un aliment.

Il est totalement inutile d’investir dans un tel appareil quand on est à la recherche d’un simple instrument de pesage.

3) La balance rétractable

Il s’agit là d’une balance électronique qui, outre sa fonction première, fait office de minuteur (et donc d’horloge) et occupe très peu de place puisqu’elle peut se ranger n’importe où une fois repliée.

Critères de choix d’une balance de cuisine

  • Vos besoins : c’est ce qui conditionnera votre choix avant tout. Si vous devez peser des quantités minimes précises, la balance électronique s’impose ; elle assurera également des capacités importantes, au même titre qu’une balance ménanique (alors que l’inverse est irréalisable).
  • Le lieu de rangement : pour un ustensile restant visible en permanence, le design sera impérativement pris en compte ; dans le cas d’un usage occasionnel, étudiez plutôt la place que la balance occupera dans un placard.
  • Le contenant : il peut consister en un plateau, adapté aux aliments solides, ou en un contenant aux bords relevés indispensable aux ingrédients liquides. S’il s’agit d’un plateau, il suffira simplement d’y poser un récipient creux et de faire la tare.
  • Le matériau : le choix existe entre plastique ou inox, mais ne pas oublier que le plastique peut se casser en cas de chute.

Les points à vérifier

Si vous effectuez votre achat en ligne vous devrez vous fier aux indications du fabricant et aux commentaires clients. Dans un magasin, vous avez la possibilité de vous livrer à certaines vérifications.

  • Sa précision, à l’aide d’un poids témoin ;
  • sa stabilité (surtout quand le contenant est plein) ;
  • la facilité de lecture (chiffres suffisamment lisibles sur un cadran électronique ou aiguille bien visible pour une balance mécanique).

Quelques idées de modèles

La balance de cuisine se décline dans des marques inombrables mais je me bornerai à n’en suggérer qu’un nombre restreint.

1) Terraillon, un des pionniers des instruments de pesage, propose 3 modèles :

  • BA22, balance mécanique à cadran tournant, capacité maximale 2,2 kg, graduation par 20 gr ;
  • T205, balance mécanique à cadran tournant, capacité maximale 2 kg, graduation par 20 gr ;
  • Tradition 500, balance mécanique à cadran large, capacité maximale 5 kg, graduation par 10 g.

2) Soehnle offre 2 modèles électroniques :

  • Olympia, d’une capacité maximale de 5 kg et un affichage de gramme en gramme ;
  • Page, capacité et affichage identiques à la précédente.

3) Severin : balance électronique d’une capacité de 5 kg avec affichage de gramme en gramme.

4) Bestron : balance numérique avec récipient inox, capacité 5 kg, affichage au gramme près.

Conclusion

Le choix se jouera essentiellement entre mécanique et électronique et il vous restera à déterminer quelle balance de cuisine correspond le mieux à vos besoins. Si vous n’arrivez vraiment pas à vous décider, vous pouvez toujours opter pour une mécanique à grosse capacité pour les quantités importantes et une petite électronique pour les quantités précises.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*