Marcato Atlas 150 : la meilleure machine a pates manuelle ?

Vous en avez assez des pâtes industrielles et vous avez décidé de les confectionner vous-même? Quitte à vous lancer dans leur fabrication, autant investir dans une machine à pâtes ayant fait ses preuves comme c’est le cas pour la Marcato Atlas 150.

machine a pates marcato atlas 150

Marcato fabrique des machines à pâtes depuis 1938 et comme, en outre, il s’agit d’une société italienne, on peut en conclure qu’elle connaît son métier. Parmi les modèles qu’elle commercialise, le plus connu et le plus vendu est sans conteste le Marcato Atlas 150.

Présentation

La machine à pâtes Marcato Atlas 150 est particulièrement solide et robuste. Avec sa structure en acier chromé, ses rouleaux anti-adhésifs en acier nickelé, ses engrenages en acier cémenté et trempé, elle offre une bonne durée de vie. Elle est aussi simple dans son look que dans son utilisation. Que comporte-t-elle?

  • deux cylindres lisses pour confectionner des bandes de pâtes ;
  • une manivelle pour actionner les rouleaux ;
  • un serre-joint pour fixer la machine au plant de travail ;
  • un cylindre double pour la confection de spaghettis et de tagliatelles ;
  • une notice comportant également quelques recettes.

Fonctionnement

Après avoir préparé votre pâte, réglez l’écartement des cylindres au cran 1. Passez un pâton entre les rouleaux, pliez la feuille obtenue en deux ou trois et renouvellez l’opération jusqu’à ce qu’elle blanchisse légèrement. A partir de là, vous réduirez progressivementl’écartement des cylindres jusqu’à obtention de l’épaisseur désirée. Fin de l’opération si vous désirez des feuilles pour lasagnes.

Pour confectionner des spaghettis ou des tagliatelles, il suffit de positionner l’accessoire et de passer votre feuille de pâte au travers du cylindre correspondant. Après la découpe, vous n’aurez plus qu’à laisser sécher légèrement vos pâtes avant cuisson.

Accessoires complémentaires

Si la machine à pâtes Marcato Atlas 150 n’est fournie qu’avec l’accessoire spaghetti/tagliatelle, il vous est tout à fait possible de vous en procurer d’autres. Les accessoires complémentaires de la marque vous permettront ainsi de confectionner entre autres capellini, trenettes, ravioli, mafaldine et j’en passe…

Un autre accessoire à vous procurer et qui vous deviendra vite indispensable : le séchoir à pâtes. Grâce à ses bras pliants il se range facilement et la réglette qui l’accompagne permet de manipuler les pâtes sans les abîmer. Ses dimensions (hauteur 39 cm et diamètre 40 cm) autorisent jusqu’à 2 kg de pâtes.

Troisième type d’accessoire proposé : un petit moteur électrique d’une puissance de 100 watts. Il dispose d’un interrupteur à 3 positions (marche, arrêt et pulse) permettant de l’utiliser en continu ou en alterné. Il ne fait pas pour autant de la Marcato Atlas 150 une véritable machine électrique. En effet, on désigne généralement sous le terme « machines à pâtes électriques » les appareils remplissant également la fonction pétrissage. Il s’agit simplement ici d’une alternative intéressante pour qui ne souhaite pas actionner la manivelle. Il est à noter toutefois qu’il n’est pas compatible avec tous les accessoires de découpe. Dans ce cas, vous pouvez l’utiliser pour abaisser votre pâte et repasser en mode manuel pour le découpage.

Avantages et inconvénients de cette machine à pâtes

Avantages :

  • 9 possibilités d’épaisseurs différentes et jusqu’à 15 formes différentes de pâtes grâce aux accessoires ;
  • option moteur électrique :
  • simplicité d’utilisation ;
  • facilité d’entretien : il suffit de la fariner et d’enlever les éventuels résidus de pâte à l’aide d’un pinceau ou d’un chiffon doux légèrement humidifié ; ne jamais la passer sous l’eau ;
  • garantie 3 ans (contre 1 an chez d’autres constructeurs et 2 ans chez son principal concurrent).

Inconvénients :

  • absence d’accessoire permettant de confectionner des gnocchis.

Notre avis

Au vu de sa qualité, de sa robustesse et de sa simplicité d’utilisation, la machine à pâtes Marcato Atlas 150 présente un excellent rapport qualité/prix.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*