Mijoteuse Manuelle Crock Pot

Quoi de mieux qu’un faitout en grès pour mijoter longuement un boeuf aux carottes ou un jarret de veau? Et si ce faitout fonctionne de façon électrique, sans surveillance de votre part, n’est-ce pas l’idéal? La mijoteuse Crock Pot ajoute à ces avantages celui d’être compatible avec toutes les sources de chaleur.

mijoteuse crock pot SCRI500

Pour lever toute ambiguïté, nous nous devons de signaler que la mijoteuse Crock Pot existe sous deux formes : manuelle et électrique. Elles sont différenciables à leur look et à leur référence. Nous allons parler ici de la mijoteuse Crock Pot SCRI5800, le modèle manuel.

Les plats mijotés ne sont pas si faciles à réussir qu’il y paraît. Pour être tendres et goûteux, ils nécessitent plusieurs heures de cuisson, ce qui signifie évaporation progressive du liquide ; cela se traduit par une surveillance constante pour éviter qu’ils ne brûlent et l’on cède souvent à la tentation de raccourcir le temps de cuisson. La mijoteuse Crock Pot, en supprimant l’évaporation, supprime du même coup la corvée de surveillance.

Que dire de la mijoteuse Crock Pot?

Elle fonctionne exactement comme toutes ses congénères : une cocotte posée sur un socle électrique qui cuit pendant la durée demandée. Arrêtons-nous plutôt sur son look et ses caractéristiques propres.

Incontestablement, la mijoteuse Crock Pot est jolie, comme savent l’être les choses simples : un support inox sur une base noire, accompagné d’une cocotte et d’un couvercle en grès noirs. Et en plus ces derniers sont suffisamment élégants pour être apportés directement à table. Un plat de moins à laver, c’est toujours bon à prendre!

Comme toutes les autres, la mijoteuse Crock Pot possède deux modes de cuisson : « high » pour 1h30 à 6 h de cuisson et « slow » pour les très longues cuissons. Vient s’y ajouter la fonction « warm » pour maintenir au chaud. Contrairement à d’autres appareils de ce type, la fonction « warm » n’est pas automatique, raison pour laquelle nous avons qualifié ce modèle de manuel.

L’absence de programmation nécessite donc que l’on soit présent pour l’activer. Ceci dit, le mode « slow » permet de démarrer la cuisson le matin pour le soir et la fonction « warm » sera très utile dans le cas, par exemple, d’un apéritif qui se prolonge plus que prévu.

On a généralement quelques réticences à s’absenter de chez soi en laissant un appareil de cuisson en route. Autant l’exercice peut s’avérer périlleux avec un four ou toute autre source de chaleur, autant la mijoteuse ne présente aucun problème. Le liquide ne sévaporant pas, les aliments ne risquent pas de brûler.

Cette absence de déperdition de jus offre un avantage incontestable : nul besoin d’arroser la viande en cours de cuisson pour éviter son dessèchement. Les aliments cuisant dans leur propre jus, l’ajout de liquide doit donc être limité et peut même, dans certains cas, être inexistant. Mais ce peut également être un inconvénient si l’on souhaite lier la sauce en fin de cuisson. La cocotte étant compatible tous feux, la meilleure solution consiste alors à faire réduire le jus sur le feu après avoir retiré les aliments.

Grâce à la mijoteuse Crock Pot, on obtient des viandes d’une extrême tendreté. Il faut toutefois veiller à ne pas dépasser le temps de cuisson sous peine d’obtenir une viande savoureuse, certes, mais pas toujours présentable (les volailles entières ont tendance à se déliter).

Signalons enfin que ce modèle a une capacité de 4,7 litres, idéale pour 5 personnes, une puissance de 185 watts, un cordon d’alimentation amovible et qu’il est compatible lave-vaisselle.

Notre avis

La mijoteuse Crock Pot présente un très bon rapport qualité/prix, d’autant plus qu’elle ajoute à sa fonction première celle de sauteuse, de plat à four et de plat de service.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*