Poche a douille que choisir : jetable, lavable nylon ou silicone ?

poche a douille

S’il existe un élément indispensable en pâtisserie, c’est bien la poche à douille. Utile à la fois pour la décoration et pour sélectionner une petite quantité de préparation à déposer à un endroit précis, elle ne se limite d’ailleurs pas à la pâtisserie. Malgré sa dénomination d’origine de « poche patissière », elle s’avère très utile également en cuisine. Vos darnes de saumon froid auront fière allure surmontées d’un petit cône de mayonnaise et le guacamole artistiquement enroulé sur le blini sera bien plus attrayant que grossièrement tartiné à la cuillère.

Tout novice ayant admiré la précision et la vitesse d’utilisation d’une poche à douille par un chef s’est dit qu’il n’arriverait jamais à un tel résultat. Et pourtant il n’est pas si compliqué que cela de dompter la poche à douille. Bien sûr, les premiers résultats seront sans doute calamiteux. Mais avec un peu d’entraînement et une fois les bons gestes maîtrisés, vous épaterez tout le monde lors des repas familiaux.

Définition

La poche à douille se définit de façon très simple. La poche en elle-même est un sac conique comportant une grande ouverture à la base permettant l’introduction de la garniture et une plus petite au sommet à laquelle s’adapte la douille. Elle peut être lavable ou jetable et existe en 3 matières.

Quant à la douille, elle consiste en un cône creux de formes, dimensions et matières variables.

A/ La poche à douille jetable en plastique

1) Avantages :

  • l’absence d’entretien puisqu’on la jette après usage ; cette option est particulièrement appréciable quand on doit manipuler successivement deux préparations différentes (pour jouer avec des couleurs par exemple) ;
  • sa capacité à s’adapter à toutes les douilles ; il suffit simplement de couper l’extrémité à la taille de la douille ;
  • l’hygiène liée à la non réutilisation ; pas de risque de prolifération de bactéries si elle a été mal lavée.

2) Inconvénients :

  • pour un usage tout à fait occasionnel, le conditionnement par 100 unités qui est le type le plus fréquent peut sembler trop important ;
  • même si le plastique utilisé est recyclé et recyclable, le principe de l’usage unique n’est pas des plus écologiques ;
  • la nécessité d’être vigilant au niveau de la marque choisie, certains modèles n’étant pas excessivement solides.

B/ La poche à douille en nylon

1) Avantage :

  • généralement solide et de bonne qualité, elle garantit un usage sur plusieurs années à condition d’en prendre soin.

2) Inconvénients :

  • la nécessité de la laver soigneusement après utilisation ;
  • le temps de séchage très long ; impossible de la réutiliser immédiatement après lavage si vous avez une deuxième garniture à disposer ;
  • le jaunissement et l’odeur un peu désagréable qu’elle finit par dégager au bout de nombreuses utilisations ; elle donne l’impression d’un manque d’hygiène même si elle a toujours été bien entretenue.

C/ La poche à douille en silicone

1) Avantages :

  • à la fois souple et résistante, elle se manie aisément et offre une durée de vie intéressante ;
  • l’intérieur lisse permet un bon écoulement des préparations tandis que l’extérieur structuré assure une bonne prise en main ;
  • le nettoyage simple dû à cette surface intérieure lisse et au fait qu’elle est compatible lave-vaisselle ;
  • la possibilité de la réutiliser tout de suite puisqu’elle se sèche rapidement au torchon.

2) Inconvénients :

  • Aucun à signaler à notre connaissance.

D) La douille en métal

La douille métallique d’origine a été abandonnée car elle présentait l’inconvénient majeur de rouiller donc de devenir inutilisable à la longue. Elle a été remplacée par la douille en acier inoxydable, inusable et tout à fait hygiénique.

E/ La douille en plastique

Le polycarbonate très dur qui la constitue en fait un ustensile résistant et facile d’entretien. C’est la matière privilégiée par les utilisateurs.

Forme et diamètre des douilles

Si la matière de la poche et de la douille conditionne la facilité d’utilisation et l’hygiène, toute la réussite visuelle de votre présentation repose sur la forme de la douille. Cette condition mérite que l’on approfondisse les critères qui guideront votre choix.

Globalement on pourrait dire qu’il existe deux types de douille : la douille lisse et la douille cannelée. Cette dernière se décompose en formes différentes au niveau de l’embout pour leur donner un usage plus spécifique. Ainsi l’embout d’une douille à buche diffère-t-il totalement de celui d’une douille à petits fours. En règle générale, la douille cannelée est plutôt réservée à la décoration et la douille lisse pour des préparations type pâte.

Le diamètre sera choisi en fonction de la consistance de la préparation et de la taille que l’on souhaite lui donner. Il est évident qu’un tout petit diamètre n’est pas l’idéal pour obtenir des chouquettes bien gonflées, alors qu’un gros embout transformera votre petite étoile de chantilly en un tas informe.

Les douilles sont souvent vendues par lots de différents diamètres, ce qui sera largement suffisant pour une première approche du maniement de la poche à douille. Vous pourrez ensuite acheter d’autres modèles à l’unité si vous souhaitez vous lancer dans des préparations plus spécifiques.

Petites astuces

  • Quand on utilise une poche à douille pour la première fois on se demande comment la remplir sans en mettre la moitié à côté. Je vous livre un truc imparable. Il suffit de mettre la poche dans un récipient haut après y avoir fixé la douille(style verre doseur, par exemple) et de rabattre le haut de la poche sur le bord du récipient. Vous disposez ainsi de vos deux mains pour effectuer le remplissage.
  • Si la préparation est plutôt liquide, faites faire un tour complet à la poche au-dessus de la douille ; cela évitera à la préparation de s’écouler durant la phase de remplissage et vous n’aurez plus qu’à effectuer le mouvement inverse au moment de l’utiliser.
  • Ne remplissez pas la poche au-delà de la moitié pour éviter le débordement de la préparation quand vous la tournerez plusieurs fois sur elle-même pour la fermer.

Conclusion

Le choix d’une poche à douille s’avère donc plutôt simple puisqu’il vous suffira d’opter pour un modèle jetable ou réutilisable selon la fréquence d’utilisation que vous envisagez. Votre attention devra essentiellement se porter sur l’endroit où vous effectuerez votre achat. Les poches à douille vendues en hypermarché étant souvent de médiocre qualité, mieux vaut vous orienter vers des magasins spécialisés. Vous aurez ainsi l’opportunité d’accéder à des marques reconnues telles que Mastrad ou De Buyer qui ont fait leurs preuves en matière d’ustensiles de cuisine.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*